[Klov4] Hangar 234a

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Lun 26 Sep - 15:03

"Sauf qu'il faut que tu sois là quand on va choisir ton flingue. C'est ton arme, c'est intime. Il faut que tu sois là pour la tester, voir si elle te va bien, si tu ne trouves pas un défaut, et cetera. Enfin bon, tu as raison, tu as besoin d'un bain et moi d'une douche. Je m'occupe du vaisseau, je prends une douche et ensuite on va prendre l'équipement. Je vais en profiter pour te trouver des protections..."

C'est pour ça que je refuse catégoriquement de travailler avec des femmes d'habitude...

Ban soupira et alla s'occuper de son vaisseau. Lui, au moins, il faisait pas chier.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Lun 26 Sep - 15:48

"D'accord, d'accord, j'en ai pas pour deux heures, de toute façon!"

Et pendant que Danny et Ban vaquent à leurs occupations, chacun réalise qu'ils n'ont pas été séparés depuis leur départ d'Hoshal. Prendre un peu l'air ne peut pas leur faire de mal, et l'absence de One leur permet de se sentir plus légers pendant quelque temps.
Lorsque Danny revient, elle a les bras chargés de victuailles et a trouvé le temps de se changer. Pour une femme, elle s'est montrée plutôt rapide, puisqu'elle n'a pas mis deux heures à tout réaliser, comme elle l'avait prévu. Ban découvre que le régime des prochains jour sera essentiellement composés de féculents, de plats préparés et d'alcool. Rien de bien diététique, en somme, mais tant qu'il y a de quoi se nourrir...
Une fois ses courses à peu près rangées, Danny attend qu'il l'invite à le suivre.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Jeu 29 Sep - 5:56

"Et il a fallu que je tombe sur la seule gonzesse qui met moins de deux heures à faire les courses..." Ban s'extirpa des câblages de son vaisseau. "Bon, attend quelques minutes, je prends une douche en vitesse et j'arrive. Je viens juste de finir de vérifier l'eau et l'électricité en plus."

Le pirate se dirigea donc pour une douche rapide, en prévoyant des vêtements de rechange. Bientôt, le bruit de l'eau se fit entendre, bientôt suivie de la voix du pirate.

"Ca c'est bien passé, aux bains publics ? Pas de soucis particuliers ?"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Jeu 29 Sep - 10:43

Danny se laisse tomber sur la banquette, observant les parois du vaisseau sans vraiment y faire attention.

"Et pourquoi ça se serait mal passé? Y a pas des violeurs à tous les coins de rue, tu sais?"

Elle passe une main sur son menton. Il est toujours un peu douloureux. Elle grimace.

"C'est vraiment mignon que tu t'inquiètes autant pour moi, mais je t'assure que tu devrais arrêter. Sauf omission de ma part, jusqu'à présent, il n'y a que toi et le sol de Klova qui ont réellement représenté un danger pour moi, puisque les deux rehorith -Elle imite le ton de One- "ne sont plus un danger pour personne"! Enfin bon, il faut aussi que je me compte dans la liste, vu mon immeeense capacité à m'attirer des emmerdes et à m'auto-détruire!"

Elle pousse un petit rire amusé, mais le sourire qui demeure est triste et résigné.

"Et toi, t'as réussi à régler tout ce que tu voulais?"
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Jeu 29 Sep - 16:30

Il grogne.

"Même pas la moitié. Je pense que je vais continuer pendant que vous ferez un somme, histoire qu'on puisse partir le plus tôt possible."

Il se tait un moment.


"Et pourquoi c'est aussi difficile de discuter avec toi ? J'essayais juste de lancer la conversation, et voilà que toi tu as déjà commencé ta routine de "t'es vraiment un gros parano / Je suis vachement plus balèze que tu crois." et si je ne m'arrêtais pas, je te relancerai en repartant sur ma propre routine : "tu as tort." C'est fatiguant à la fin... Honnêtement, j'ai pas l'habitude. Déjà, parce que souvent mes rapports avec les gens se limitent à "Bonjour, meurs, au revoir." Et ensuite, parce que j'ai pas l'habitude d'avoir des rapports non-violents avec des gens de mon niveau... J'en croise, hein, mais soit on s'entretue, soit on s'esquive... Je suis plus à l'aise quand il s'agit de rabaisser des types genre One à mon niveau. Ou ton commandant Sol-machin-bidule-truc..."

Petit silence.


"Pourtant j'essaie, putain ! J'ai été honnête avec toi, j'ai même été à te raconter des trucs sur mon passé... Qu'il vaudrait mieux pour moi que personne ne sache. Bordel, à chaque fois que tu t'es barré et que, pour une raison qui me dépasse -peut-être un bidouillage mental de One, tiens- j'ai décidé que je ne voulais pas que ça se finisse comme ça... Hé bien j'ai été te rattraper. Je sais pas pourquoi. Honnêtement, j'ignore si Pinko faisait du zèle ce soir-là et comptait venir tuer l'ancien chef de guilde, ou si elle me cherchait pour venir me tuer... Dans un cas, même si j'ai fait foirer ta mission, elle aurait foiré de toutes manières et mon arrivée n'a fait que distraire l'attention des Rehorith, augmentant tes chances de survie. Dans le second cas, j'ai juste ruiné ta mission, en long, en large et en travers. Ce que je sais, par contre, c'est que quand Pinko est arrivé dans la pièce... Enfin, quand j'ai senti que quelque chose n'allait pas... Je sais pas... Mon regard a glissé sur toi et... Je me suis dit, en te regardant..."

Silence.

"Okay, pas elle."

"T'avais pas l'air d'être en état, alors je suis resté sur place affronter la gamine, suivie du grand frère. Et y'avait rien à faire, je me suis fait péter la gueule. Par le grand frère hein ! Même si avec la gamine c'est pas passé loin non plus... J'ai pas pu t'abandonner dans les flammes et juste me barrer... Comme je l'aurai fait normalement, d'ailleurs, et vu que tu faisais semblant d'être évanouie, ça n'aurait pas changé grand chose."

Ban s'en souvenait encore. Il avait du mal à se retenir de hurler, de trembler comme une fillette, de se laisser aller à la terreur. Il était, facilement, le plus faible dans la pièce, même en comptant Danny -ce qu'il n'avait su que plus tard- et pourtant... Pourtant c'était à lui de combattre, de tenir bon, de réussir à affronter la race la plus cheatée de la galaxie. Et deux fois de suite, s'entend bien. Rien qu'a y repenser, la terreur revenait s'insinuer dans ses os... Non, elle avait été stockée, réprimée, imprimée, dans chaque parcelle de son corps et dans les souvenirs qu'il gardait dans son esprit. Et à la première occasion, au premier relâchement, elle se libérait, l'infestait...

Le silence se fit légèrement pesant.


"Oui, je m'inquiète pour toi."

La voix du pirate sonnait bizarre, mais elle ne tremblait pas encore. Il n'était pas encore tombé aussi bas.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Jeu 29 Sep - 23:04

Sans être réellement capable de se l'expliquer, Danny se remet à sourire alors qu'elle écoute Ban d'un bout à l'autre.
Mais une boule lui enserre la gorge et un étau étouffe son cœur et ses poumons. Comme dans la ruelle des Bas-Fonds, elle se sent démunie, ne parvenant pas à analyser ses propres émotions.
A quoi joue-t-il?
C'est la deuxième fois qu'elle se pose la question depuis leur rencontre. Et quelque part, elle s'en veut.
Il serait tellement plus simple de croire en sa sincérité! Pourtant, elle s'y refuse. Quelque chose en elle la maintient enfermée derrière les barreaux d'un cage bien sombre. Si elle se laissait aller à en ouvrir la porte, que se passerait-il?
Danny a peur de laisser les souvenirs refaire surface, de les laisser la submerger, de les laisser la ronger.
Que se passerait-il si elle se livrait à son tour? Que se passerait-il si elle se laissait aller, rien qu'une fois?
Elle ne peut pas. Elle ne doit pas.
D'instinct, elle pose une main sur son ventre, pour calmer une angoisse qui ne peut pourtant pas lui nouer l'estomac.


"Moi non plus, j'ai pas l'habitude...Plus l'habitude...De faire confiance."

Les mots lui ont échappé. Elle pince les lèvres. Fichue bouche qui s'ouvre pour trop en dire, mais ne rien dire!
Elle se mettrait bien une claque!


"Excuse-moi."

Encore! Danny serre les poings. Elle a la sensation que son cerveau est arrivé à saturation, et qu'il explosera si elle continue à tout garder pour elle, mais elle veut pourtant continuer.
Elle serre les poings, en colère contre elle-même, pour une fois. Cela lui permet de se focaliser sur quelque chose, et elle garde les lèvres closes. Suffisamment longtemps pour empêcher les mots qui heurtent son esprit de passer à travers sa détermination.
Elle ne sait déjà plus pourquoi elle s'en veut autant. Est-ce vraiment le fait d'avoir parlé? Ou celui de ne pas l'avoir fait?
Elle n'a rien dit de vraiment important...Non, tout va bien, l'honneur est sauf!
Quelle réflexion stupide!


Faut vraiment que je me calme.


Son regard tombe sur le bandage de son genou. Elle a pris bien soin de le couvrir pendant qu'elle se lavait, sans doute par peur de ne pas savoir en refaire un aussi propre. A moins qu'il y ait une autre raison?
Quelle réflexion stupide!
Danny se redresse, et prend une courte inspiration.


"Qu'est-ce que tu veux savoir sur moi, Ban? "

Un peu trop large.

"Je répondrai à une de tes questions si tu y tiens."

Quelle idée stupide!
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Dim 2 Oct - 15:24

"Que sont toutes ces chaines servant ton supplice ?"

La réponse part toute seule, peut-être top vite, pour ménager sa correspondante, il reprend vite la parole.

"Hey, c'est un rien injuste ça... Tu sais bien qu'une question en invite une autre... Et en prime, une fois que les vannes sont ouvertes, c'est quasiment impossible de s'en arrêter là."

La voix du pirate sonne toujours bizarre.


"Rapproche toi un peu, j'en ai marre de forcer la voix. Je parle trop, et c'est pas bon pour ma gorge."

Il s'adosse contre un des murs de la douche.

"Je sais, j'aurai pu demander... Tant et tant de choses... J'aurai pu réfléchir, j'aurai pu chercher à te demander toutes les réponses... J'aurai pu maximiser la plus petite faveur que tu me fais mais... C'est pas ce que j'ai envie de faire... Ce n'est pas qui j'ai envie d'être."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Dim 2 Oct - 17:21

Danny ne s'interroge pas. Alors que Ban termine, elle se lève et se rapproche de la salle d'eau, s'adossant à son tour contre la paroi qui les sépare. Le son de l'eau qui tambourine contre le mur est apaisant, mais elle n'y trouve aucun réconfort. Comment répondre à la question du pirate? Elle n'est pas certaine d'en comprendre le véritable sens, et encore moins sûre de pouvoir trouver les mots justes, mais elle en est à un point ou elle ne peut plus enclencher de marche arrière. Il a raison: ce serait se berner de croire que sa réponse suffira, même si elle en disait beaucoup. Comment être suffisamment précise pour éviter qu'il lui demande autre chose?
Elle prend une ferme inspiration, suffisamment forte pour lui vider l'esprit, juste le temps de lancer:


"La culpabilité..."

Elle laisse l'air quitter ses poumons lentement. Une fois le premier pas passé, les choses devraient venir plus facilement.

"....L'arrogance, peut-être..."

Eh bien non. Danny a la gorge nouée.


"Le désespoir de savoir que quoi qu'on puisse dire, tout ne passe pas...Est-ce que tes souvenirs te font toujours aussi mal, Ban? "

Elle se laisse glisser contre le mur, mais ne laisse pas à Ban le temps de répondre.

"Les miens, oui. Je croyais pouvoir tourner certaines pages, mais j'en suis incapable. Tout ce que j'ai su faire jusqu'à présent, c'est les occulter un peu, pour éviter de les laisser me bouffer...Mais même si c'est loin, l'empreinte reste. C'est tout juste si j'arrive à l'admettre, pourtant... Peut-être parce que je me sens déjà suffisamment coupable..."

L'un de ses coudes a terminé sur un genou. Elle pose sa tempe dans une paume ouverte.


"Tu n'es pas le seul à avoir servi des intérêts qui n'étaient pas les tiens. J'ai écouté certaines personnes, j'ai fait certaines choses, mais je n'aurais jamais du. Contrairement à toi, je n'étais plus une enfant, je n'avais pas d'autre excuse que ma stupidité. Ce ne sont pas mes épaules qui portent mon fardeau, je le traîne à bouts de bras, et je ne sais pas quoi en faire...J'imagine que je paie une sorte de dette: ce doit être ce truc qu'on appelle le karma."

Danny soupire doucement.

"Alors j'essaie de me racheter, égoïstement. Parce qu'assumer ses responsabilités fait souffrir, et que j'en ai assez, mais que je ne veux pas mourir maintenant."

Elle étouffe un rire.


"Il semblerait que j'ai plutôt intérêt à me dépêcher."
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Dim 2 Oct - 18:07

Il se laisse glisser contre la paroi, l'eau lui tombe dessus, dans les yeux, coule le long de son dos musclé...

"Il n'y a pas de Karma."

C'est tout ce qu'il arrive à grommeler. Toujours son combat contre les règles de l'univers. C'est peut-être, enfin, tout ce qu'il lui reste.

Est-ce que ses souvenirs lui font encore mal ? Bonne question. Il l'ignore. Il n'y pense pas. Il les a acceptés, il y a tellement longtemps, sans réfléchir, qu'il ne sait plus vraiment s'ils ont cessé de le tourmenter, ou s'il occulte simplement la douleur. Il ignore la réponse à cette question et ça le fait la haïr. Il peut vivre sans cette question. Il n'a pas besoin d'elle.


"Un philosophe a dit, un jour, que l'enfer, c'est les autres. Avant d'enchaîner qu'être tout seul, c'est aussi l'enfer. Je crois juste qu'il l'avait entendu dire quelque part et qu'il y a trouvé quelque vérité, soit dit entre nous." Sa voix s'éteint, mais il reprend. "L'enfer c'est ce qu'on en fait. C'est ce qu'on se créé pour se punir. Il n'y a nulle part une justice quelconque qui ait le droit de te condamner, hormis la tienne. Mais ça veut aussi dire qu'il n'existe nulle puissance extérieure pour te dire que tu t'es fait assez de mal, que tu es pardonnée. Ceux qui voudront te sauver arriveront peut-être à te protéger, peut-être à te motiver, t'amener à te faire sentir mieux... Mais tu es la seule à pouvoir te sauver. A pouvoir décider..."

Sa voix s'éteignit complètement. Avait-il fini sa phrase si bas qu'elle s'était perdue dans les bruits de l'eau . Visiblement, car il ne la reprit pas et passa à autre chose.


"Tu sais, je crois que l'action de respirer est douloureuse. Mais que c'est une action dont on a tellement l'habitude qu'on ne se rend même plus compte de la douleur qu'elle nous inflige... Parce qu'on en a l'habitude, parce qu'on en a besoin. L'être humain... L'être humain peut survivre à tellement de choses... C'est étrange... Et terrible."

Il se tait encore pendant un moment, il laisse l'eau s'accumuler dans sa bouche entrouverte avant de la recracher et de reprendre. Il se sent dériver, lentement...


"Mais... Qu'est-ce que tu as fait, sous leurs ordres ? J'ai tué, j'ai torturé, j'ai vendu mon cul, j'ai souffert, j'ai été torturé, blessé, laissé pour mort, pour les intérêts de gros lourds derrière leurs cigares et leurs bureaux en vrai bois. Et j'ai vu mes camarades en faire autant... Pourtant, ta détresse... c'est quelque chose que je ne comprends pas... Quelque chose de plus... Profond... Que ce que j'ai vu."

Il a un pauvre rire.

"Hey, qui sait, on est peut-être plus excusables parce qu'on est enfants, mais visiblement, on est aussi plus solides... D'une certaine façon."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Dim 2 Oct - 19:40

"Je suis une menteuse, Ban."

Danny se redresse, sa tête cogne doucement contre la paroi, alors qu'elle laisse ses jambes s'étendre sur le sol.


"Je voulais tellement me débarrasser de toi que je t'ai menti. Tu te souviens? Sur le Hope. J'espérais vraiment que tu m'abandonnerais là-bas, je ne voulais surtout pas repartir avec toi, alors j'ai tout fait pour être la fille la plus commune de l'univers. Mais ça n'a pas marché."

Elle hausse les épaules, sourire aux lèvres.

"A ce moment-là, je ne savais pas encore pour toi. Je ne sais pas si j'aurais été honnête ou non, mais j'ai besoin de me donner une excuse. Ne m'en veux pas. Le fait est qu'on a pas mal de points communs, toi et moi...Mais une manière différente d'appréhender les choses."

Elle lève légèrement les yeux, puis les ferme, pour retenir les larmes qui menacent de les envahir.

"Je n'entrerai pas dans les détails, je ne devrais même pas en dire plus...Mais j'ai tué des innocents, beaucoup...D'innocents. Je les ai compressés dans le temps pour l'argent, pour l'Empire, pour des personnes dont je croyais être aimée, jusqu'au jour où ma morale a décidé de me rattraper. Quand j'ai refusé de continuer, ces êtres auxquels je tenais, pour qui je vivais, pour lesquels j'avais oublié la vraie raison qui m'avait poussée à quitter Lon-Sicon...Ces êtres m'ont tourné le dos. Ils ont pris mon frère Ethan, et l'ont tué pour me punir. "

La voix de Danny ne tremble pas, mais ses larmes ont dépassé sa volonté.


"J'ai réalisé trop tard que j'avais oublié l'essentiel et que j'en avais perdu une partie par bêtise. Je savais depuis toujours que j'étais un objet, une arme pour les personnes que je suivais, mais je n'avais jamais voulu l'admettre. Quand j'ai ouvert les yeux, je les ai massacrés, j'ai vengé mon frère, et ensuite...J'ai essayé de le sauver. J'ai voyagé dans le temps jusqu'à l'agonie, mais tout ce que j'ai pu faire n'a jamais servi à rien...A chaque fois que je tentais quelque chose, à chaque fois que je voulais changer le cours de l'Histoire, il mourrait. J'ai commis les mêmes horreurs des centaines de fois, j'ai recommencé sans cesse dans un but que je ne pourrais jamais atteindre, en changeant des détails, ou tout ce que je pouvais...Et puis, mon corps a dit "stop"."

Elle déglutit, inspire profondément, puis plonge son visage dans ses mains un court instant, avant de reprendre:


"C'est là qu'Ender est apparu. Les dons de soins des Altalaviriens, des Kshalirs et des Soy-ciels ne pouvaient pas me sauver, alors il m'a fait une proposition. Il m'a offert une seconde vie, parce que j'en voulais une, en échange de ma collaboration. Il est le seul à avoir su pour mes pouvoirs, et à ne jamais m'avoir demandé de m'en servir. -Elle marque une courte pause- Quand tu as dit que je pouvais fonder une famille, tu t'es trompé. Je t'en ai voulu de parler comme si tu me connaissais, et de me rappeler encore une fois de quoi est faite ma vie."

La jeune femme a bien plus de mal à continuer, il lui faut plusieurs secondes pour trouver le moyen d'articuler sans que sa voix tremble.

"60% de mes organes ne sont plus biologiques. Mon corps est rempli de nanites, qui me maintiennent en vie comme elles peuvent. C'est pour ça que j'ai récupéré aussi vite aujourd'hui...C'est aussi pour ça que je ne peux plus utiliser mes pouvoirs comme avant. Mais de toute façon tu comprends bien pourquoi je ne veux pas m'en servir...Finalement, ce qui me torture le plus, c'est de me dire que je suis responsable de la mort d'Ethan, et que je n'ai toujours rien dit à Soren et à ma tante. Je n'ai plus eu de nouvelles d'eux parce que je ne voulais plus en avoir. Je me suis contentée de leur virer du fric pour qu'ils survivent, mais j'ai fui lâchement pour le reste...J'avais fait une promesse à ma mère, et je ne suis même pas capable de la tenir... J'ai détruit des tas de vies, y compris la mienne, et tout ça pour rien..."
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Dim 2 Oct - 21:23

Encore une fois, le pirate réalisait le fossé qui le séparait des autres.

"Je comprends. Merci de me l'avoir dit. Même si ça ne change pas l'image que j'ai de toi. Je le pense. Sincèrement."

Et le pire, c'est qu'il l'était. C'était peut-être là toute l'ignominie de ce qu'il était devenu. On pouvait lui avouer avoir massacré des centaines, des milliers de gens, sans qu'il ne hausse un sourcil. Déjà, il refusait le terme "d'innocents" Personne n'était innocent. Jamais. Et ensuite, pour ce qui était du nombre... Un, dix, cent, mille, plus... Depuis combien de temps cela avait-il cessé de faire une différence ? Pire, il était incapable de réellement comprendre la réaction de Danny. Vouloir ramener un être cher à la vie... Avoir un être cher... A défaut de les posséder, il avait déjà vu ces sentiments, des camarades faisant frénétiquement un massage cardiaque à l'un de leurs compagnons déjà mort... Ce refus d'accepter la réalité, d'accepter la vie... Cette folie de penser qu'il est possible d'altérer cette réalité, par quelque pouvoir qu'on possède. Les riches se ruinent dans un traitement médical expérimental, les scientifiques tentent de les recréer, ceux qui n'ont que leurs armes cherchent à les venger, et, visiblement, celle qui contrôle le temps, cherche à altérer l'Histoire. Pourquoi cela n'a pas marché ? Grande question. Le destin, peut-être. Ou plus raisonnablement, la loi de la causalité. Le voyage temporel est, par définition, imparfait. Après tout, même si on revient un siècle en arrière, il reste une personne du siècle suivant : nous. Même si on rajeunit notre corps, il est impossible de rajeunir l'esprit, de rajeunir notre existence. Et quoi donc, alors, d'un élément qui nous détermine ? Qui définit notre être ? On ne peut pas changer ce qui fait de nous "nous". Bien sûr, il est possible de changer des détails, une blessure, un souvenir, une scène, mais rien de vraiment déterminant. Un rhume n'est qu'un état... Un cancer détermine notre vision sur la vie.

Et pourtant, malgré ces différences mentales terribles, ils étaient encore plus proches qu'elle ne pouvait l'imaginer.


"Détruite par ton propre pouvoir, hein ? Je connais..."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Dim 2 Oct - 22:27

"Je te l'ai dit, on a pas mal de points communs, toi et moi..."

Danny se tait. S'il veut développer, elle prêtera l'oreille, mais pour l'instant, elle a trop mal à la gorge et à la poitrine pour continuer à parler. Comme elle se hait! Se sentir si minable, si faible...C'est tout ce qu'elle déteste le plus. Et lui, le haït-elle autant? Il n'arrête pas de la renvoyer vers ses erreurs, vers les responsabilités qu'elle fuit depuis longtemps avec tant de ferveur! A présent, elle se sent juste coupable de l'avoir aussi mal traité jusque là.
Seulement, elle le sait, ce sentiment ne durera pas. Dans quelques temps, il retrouvera son regard fou et ses manies insupportables et elle n'aura plus la moindre compassion pour lui.
One a raison: il n'y a pas de hasard. Leur rencontre a forcément un sens, pour l'un comme pour l'autre. Les précipitera-t-elle vers leur perte, ou vers une issue salvatrice? Dans tous les cas, elle sait qu'elle n'y changera rien. Subir son Destin, que peut-elle bien faire d'autre?
Elle glisse la main dans sa poche, et en sort le paquet de cigarettes que Ban lui a donné plus tôt. Une fois la clope allumée, une fois la fumée entrée dans ses poumons, Danny a l'impression de se sentir un peu mieux, mais la sensation d'être encore vivante lui est insupportable. Quoi que...Y a-t-il encore de la souffrance dans la Mort? Qui pourrait le dire? Et si c'était pire que la Vie?
Elle se raccroche à l'idée qu'elle a au moins la chance de pouvoir se racheter, mais le réconfort que cela lui procure lui semble insignifiant. Avoir une seconde chance avec une seconde vie? Elle l'a profondément désiré, mais à présent, elle comprend combien il était futile d'y croire! Que pourrait-elle bien accomplir de bon, pour sauver son âme?
Danny se met à songer à Soren, la dernière lumière dans le noir. Il est là-bas, quelque part sur Lon-Sicon, attendant probablement des nouvelles. Elle n'a pas le droit de l'abandonner. C'est pour cette seule et unique raison qu'elle est toujours en vie.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Dim 2 Oct - 23:16

"Tu as vu ce qui s'est passé avec Pinko, non ? Elle n'a pas pu utiliser mon arme et moi, sans manipulation aucune, j'ai pu. Simplement parce que c'est une réplique. Je... Je peux créer des flammes. Un peu comme les Pyro, si tu veux. Sauf que mes flammes ne sont pas normales... Elles sont une partie de mon âme. J'en fracture un petit bout à chaque fois que j'utilise mon pouvoir. Je l'ai senti dès que je l'ai manifesté pour la première fois... Je mourrai en utilisant la dernière fraction de mon âme, et je m'effondrerai, comme un morceau de bois calciné. Le problème, c'est que mon pouvoir est assez faible, somme toute. Le rapport entre les dépenses d'énergie et la puissance des flammes est très faible. Et comme pouvoir, les flammes c'est pas terrible. Ca détruit pas des tanks, et honnêtement, pour tuer quelqu'un, un coup de feu ça marche vachement mieux. Et il y a tout le côté "détruit mon âme à petit feu" aussi. Alors j'ai dû louvoyer. Mon pouvoir est lié intrinsèquement à une forme complexe, un peu comme un labyrinthe si tu veux. C'est très dur à représenter correctement, mais bien fait, ça me permet de booster mes pouvoirs. Ensuite, une explosion, c'est bien plus puissant que de simples flammes. Si la forme compressée est ovale, je peux la propulser plus loin. La faire vriller augmenter son quotient de pénétration dans l'air, et me permet de contrôler plus avantageusement sa trajectoire. Mais même avec tout ça, je reste limité à, au grand maximum, cinq utilisations par jour. Un peu comme ces vieux révolvers. De plus, certaines utilisations plus complexes sont plus onéreuses, réduisant encore mon nombre de "balles" si tu veux. Grosso modo, je maximise. Je maximise à fond. Et tout ça pour un pouvoir à peine normal, comparé aux autres espèces. Et pourtant... Je sens au plus profond de moi qu'il y a une différence entre mes flammes et celles des Pyro, par exemple... Une différence fondamentale... Profonde. Et... Un jour... Peut-être le pouvoir de ces flammes sera nécessaire. Hé ! One dirait que c'est le Destin. Pffffrt, conneries. Y'a pas de destin. Le même type que tout à l'heure -celui qui parlait de l'enfer- a aussi dit "l'homme est condamné à être libre." On est responsable de nos actes, et on n'a d'autres choix que de les assumer... Mais il ne faut pas en avoir peur... Si on s'accepte... Si on parvient à accepter qui on est devenu... Sans se cacher derrière des faux-fuyants, des faux espoirs, des fausses prophéties, de faux idéaux, de faux rêves... Alors on peut exister. Vraiment."

Il sentit une odeur familière envahir l'air.


"Hmmm ? Tu les aimes bien mes clopes ?"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Lun 3 Oct - 17:24

Danny sèche ses larmes en écoutant les paroles du pirate. Ne pas se sentir complètement seule, voilà une chose qui la réconforte réellement! Savoir que d'autres qu'elle souffrent de leur condition pour une autre raison que le regard des autres l'aide à se sentir moins désespérée. Pourtant, la culpabilité d'avoir de telles pensées est bien là, et elle tente de les occulter, de respecter un peu le mal de Ban et la possibilité que sa douleur soit plus grande que la sienne.
Exister.
Dans de telles conditions, qui existe vraiment? Le prix à payer pour vivre réellement est bien trop grand, il faudrait toucher le fond pour y parvenir, ne plus rien avoir à soi, ne plus penser que pour soi, oublier les autres. Danny préfère éviter d'y songer, elle n'a plus envie de se torturer l'esprit pour l'instant. Aussi, quand Ban évoque les cigarettes, juste pour l'embêter, et car c'est plus simple que de dire merci, elle lâche:


"Non. Mais c'est tout ce que j'avais. J'espère que ça ne t'embête pas que je fume à l'intérieur."

Elle sourit pour elle-même, observant le tabac qui se consume lentement, imaginant Ban monter sur ses grands chevaux et jouer sa comédie habituelle. Puis Danny prend appui sur une main et se relève.

"Dépêche-toi de finir. One nous attend toujours dehors."

Elle reste collée à la paroi, une oreille et une paume posées à plat contre le métal, et ferme les yeux. Finalement, le bruit de l'eau est peut-être plus agréable que ce qu'elle pensait.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Mar 4 Oct - 16:03

A travers la paroi, elle entend le pirate soupirer, fort.

Il se lève à son tour avec un grognement, perdu dans ses pensées.

Il sort de la douche distraitement, et s'habille à la va-vite, en se séchant à peine.

Quelque part, mon pessimisme me fait croire à une justice, en fin de compte... Je refuse l'idée que des gens soient mieux lotis que d'autres en refusant l'hypothèse que des gens sont heureux, sont bien. Une... Egalité dans l'illégalité, je suppose. Est-ce que ça fait que mon raisonnement est hypocrite ? Danny... Son pouvoir est gigantesque. Et ça a pris combien de temps à son corps pour craquer ? Après maints et maints voyages temporels par sa seule puissance ? Faire exploser un homme, même aujourd'hui, lui serait aussi facile que de souffler une bougie. Et lui ? Il n'est même pas sûr de tuer quelqu'un avec ses boules de feu, malgré tout le travail qu'il a fait sur son pouvoir... Malgré toute son optimisation, il reste condamné à être faible... Mais, si on lui avait donné le pouvoir de Danny... Est-ce qu'il serait fort ? N'est-ce pas dans la nature d'un pouvoir faible d'en tirer le meilleur et dans la nature d'un pouvoir fort de nous aveugler, de nous donner l'illusion qu'on est capable de réaliser l'impossible aux yeux des autres mortels ? Est-ce que cette inégalité est ramenée à l'égalité par la nature humaine ?

Loin des considérations réelles, il jette un long manteau noir sur ses épaules et se dirige vers la sortie.

Il a pensé aux lunettes.

Ainsi qu'au sourire fou.

Pas au T-shirt.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Mar 4 Oct - 22:35

Danny retient sa remarque concernant la tenue vestimentaire de Ban, se contentant d'un léger sourire en coin, puis lui emboîte le pas en silence. Comme elle l'avait signalé au pirate, One les attend toujours, mais il est accompagné d'une jeune femme dont l'apparence trop voyante indique qu'elle appartient à la race des nadris.



Ses yeux se font ronds comme des billes quand elle les aperçoit sortir du hangar.


"Danny!"

La mutante a l'air tout aussi surprise que cette connaissance sortie de nulle part.

"Irya?
-Wahou! Ca fait un bail!
-Comme tu dis.
-T'as l'air assez en forme..."

La nadris jette un regard à Ban, puis à One, et ajoute, sur un ton de pseudo-confidence:

"...Et plutôt bien entourée!"

Danny se force à sourire:

"En quelque sorte."

La dénommée Irya pousse un petit rire enjoué.

"Bon ben, j'aurais aimé discuter, mais faut que je file, sinon Max va me tuer! J'ai donné les infos que vous vouliez à One, j'espère qu'on se reverra! A plus!"

Dans la seconde suivante, alors que Danny lui adresse un timide signe de la main, la jeune femme s'évapore dans une nuée de pétales de rose. One prend une légère inspiration en se tournant vers ses deux compagnons:

"Dès que vous aurez récupéré votre équipement, nous partirons. Le plus tôt sera le mieux, alors ne traînez pas. Je vous attends ici.
-Tu ferais mieux de venir. Tente Danny. Tu vas t'ennuyer..."

Mais le rehorith a déjà les bras croisés et le dos appuyé contre la paroi métallique du hangar.

avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Mar 4 Oct - 22:39

Ban. Hausse. Un. Sourcil.

"Qu-Quoi ?!"

Il tourne la tête vers Danny comme un robot rouillé.


"C'était. Qui-Quoi. Ca ?"

Imaginant déjà le regard de One, le pirate fait signe à Danny de lui répondre en marchant.

Et il se dirige vers leur première étape : Un receleur de ses connaissances pour faire évaluer tout ce bric-à-brac."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Mer 5 Oct - 17:01

Danny met les mains dans ses poches.

"Ca, c'était Irya, une amie nadris. Indépendante. "

Elle balaie la rue du regard, tout en avançant près de Ban.


"Il me semble que tu voulais qu'Al'Fendora t'envoie quelqu'un pour les infos sur la..."mission-suicide" de Kéresi. Ben je crois que c'est chose faite! Il ne lésine pas sur les moyens celui-là, d'habitude, elle est plutôt chère..."
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Mer 5 Oct - 22:15

"Hé bah... Il doit vraiment le vouloir son Hawke..."

Ban glisse un regard douteux suivi d'un grand sourire à Danny.


"Et donc, vous êtes... "proches" ?"

Alors qu'il tournait la tête pour voir où il marchait, il remarqua que le receleur n'était plus loin. Il était temps d'entrer en phase d'approche.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Jeu 6 Oct - 10:03

"Euh...On peut dire ça comme ça."

Danny hausse vaguement les épaules, comme lorsqu'une pensée vient à l'esprit mais que l'on ne la dit pas tout haut.


"On s'est rendu pas mal de services quand je travaillais sur Hoshal. Elle et Jink sont très...Fusionnels, disons. Comme il était mon supérieur direct, je la croisais très souvent. Avec la situation actuelle, on se voit forcément moins, mais je l'aime bien, Irya, c'est une gentille fille."

Ban peut enfin apercevoir l'enseigne bariolée de son receleur. Bon, il ne vaut pas l'intraitable Mal'Hyar de Mehubel, mais il fera toujours l'affaire!
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Jeu 6 Oct - 13:38

Ban soupira. La prochaine fois il ferait des guillemets avec ses mains en disant "proche" histoire qu'elle comprenne...

Il donna un grand coup dans la porte du receleur, qui s'ouvrit sans peine devant lui, avant de ralentir, pour laisser une voie royale sans taper contre le mur.

Le pirate sourit en se rappelant sa surprise la première fois qu'il n'avait pas défoncé la serrure et pété la peinture du mur. Qui a dit que les humains n'apprenaient jamais ?


"Yoooooooo, poulette !"

Ban se tenait dans l'embrasure de la porte, à contre-jour, son pied encore levé, l'humidité dans ses cheveux et sur son corps reflétait la lumière, il posa lentement le pied, s'alluma une clope -toujours, toujours, avoir des paquets de secours et ne jamais fumer la dernière clope de ton dernier paquet- et posa lourdement son sac sur la table.


"Ca = Objets. Toi = receleur. Moi = vouloir thunasse."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Jeu 6 Oct - 14:11

"Aaaaaaaaaaahhh!"

La voix du féerendel est si petite et aiguë qu'on l'entend à peine hurler depuis le comptoir de sa boutique. Difficile également d'apercevoir ses traits peints d'horreur et les petites mains qui entourent soudain sa bouche grande ouverte. Il met de longues secondes à se ressaisir, puis s'agrippe à la corde prévue à cet effet et se balance jusqu'à la table, avant de se mettre à courir autour du sac en agitant les bras en tous sens.

"Ma porte! Ma porte! Ma porte! Ma porte! Ma porte...."

Il a véritablement l'air désespéré, des larmes dix fois trois grosses pour ses yeux émergent entre ses cils.


"Ma pooooooorte!"

Il continue à courir en hurlant, et ne s'arrête que lorsqu'il est à bout de souffle, tentant de se reprendre. Ayant retrouvé son calme, il lève vers Ban et Danny un minuscule visage rouge de colère.

"Tu me dois plus de Cris que ce que je pourrais te donner, Pirate! Je vais appeler mon droïde et il va te mettre dehors avec un coup de pied aux fesses!"

Danny pouffe de rire, la menace sonne un peu faux. Elle s'éclaircit la voix et recule d'un pas en s'excusant vaguement face au regard assassin du féerendel.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Jeu 6 Oct - 22:19

Le pirate hausse un sourcil.

"Aaaaaaaah, tu veux que je paie mes dettes ? Ok !"

Il sort lentement, si lentement son arme, peignant en même temps le sourire le plus meurtrier et violent qu'il connaisse. Puis il pointe le canon sur le Féerendel et appuie avec sur sa tête, comme s'il essayait de l'enfoncer dans le sol.


"J'ai que du phosphore blanc, mais vu ton job, ça devrait pas te poser de problèmes à écouler. Non ? Et vas-y, appelle ton droïde, appelle l'armée, ne te retient pas."

Les ombres jouent sur le visage du pirate, faisant étinceler ses lumières et distordant son sourire de manière encore plus maléfique.


"C'est l'Happy Hour. Et j'offre la première tournée."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Lysensei le Ven 7 Oct - 15:34

Loin de se démonter, le féerendel s'accroche au bout du canon et se hisse sur l'arme sans la moindre difficulté.

"Oh, tu ne vas pas me la faire à chaque fois, celle-là! Dois-je te rappeler les difficultés que tu as eues à t'attirer les bonnes grâces des kshalirs? Ou l'énoooorme besoin que tu dois avoir de vendre ta camelote, là, maintenant?
-Comment vous savez? S'interroge Danny tout haut.
-Parce que quand il vient ici, c'est toujours qu'il est pressé! "

La petite créature pointe Ban du doigt avec un regard tout aussi meurtrier que celui du pirate.

"Je te jure que tu me rembourseras, Midô!"

Il se tourne vers le bord du flingue, en direction du sac qui repose toujours tranquillement sur la table.


"Mais en attendant, voyons voir ce que tu as pour moi..."

Le féerendel joint les bras au-dessus de sa tête et effectue un magnifique plongeon directement à l'intérieur, sans le moindre bruit. Au bout de quelques secondes, le son des objets qui bougent et s'entrechoquent se fait entendre.

"Quel bric-à-brac inutile!"

Le féerendel fouille pendant quelques instants, puis pousse une exclamation joviale, et remonte à la "surface" en portant difficilement un gros zippo argenté.


"Intéressant, très intéressant! Dit-il en le posant debout devant lui, et en le soutenant à bout de bras. Voilà qui vaut un très bon prix!"

Il retourne à l'intérieur du sac et se remet à fouiller. Au final sont mis à part: le briquet, un colt rouillé et un vieux poing américain en or, une petite boîte contenant d'étranges gélules rouges, trois fioles de poison, un médiator en argent, un mini ordinateur, et une batte de baseball dédicacée, que Danny aide le féerendel à extirper du sac.
Ce dernier, après avoir passé un bras sur son front en sueur, lève les yeux vers Ban, désignant d'une main le petit tas d'objets.


"Pour le tout, je te donne 3000. Pour ce qui reste dans le sac, 500, il n'y a rien de valeur, tu pourras vérifier, comme toujours. Ah, et..."

Il se tourne vers une clé, qu'il avait laissée non loin de lui.

"Récupère moi ce truc, ça ne vaut rien sans ce qu'elle ouvre!"

Pendant ce temps, Danny a saisit la boîte de gélules et les observe à travers le plastique transparent.

"Whaa, c'est de la B-H?
-Dites donc vous, reposez ça tout de suite!!!"
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Midô Ban le Sam 8 Oct - 1:22

"Voyez-vous ça, d'habitude, quand on vend quelqu'un, ça a tendance à liquider ces dettes. Mais non, parce que môssieur a mal joué son coup et perdu de la thune, voilà que mes dettes se sont creusées."

Ban jette un coup d'oeil vicelard au Féerelden.


"Je me disais aussi que c'était marrant comme les chasseurs de primes, les résistant ou encore les horusiens avaient tendance à me retrouver sur Klov4. Et comme c'est étrange, rarement AVANT que je ne refourgue mon bordel chez toi, fée clochette ! Tu te souviens cette PUTAIN d'escouade Horusienne ? Y'a intérêt, on a foutu un souk d'enfer juste devant ta porte. CINQ putain de Horusiens, rien que ça ! Et pas de la gnognotte comme troupes ! Et en plus ils avaient ramenées un PUTAIN DE PYRO ! Avec tous les dommages collatéraux, j'ai eu de la chance que les Kshalirs ne me vendent pas en pièce détachées ! Le seul truc qui m'a sauvé c'est que ces avares de têtes de piafs ont essayé d'entuber les Kshalirs, histoire d'économiser quelques sous. Ils étaient officiellement là pour "affaires" et uniquement avec de l'équipement de "force 3" ! Mon cul ! Ils ont pas non plus payé les droits pour une expédition punitive face à un criminel capable de foutre un putain de bordel. On a bien dû écrouler deux immeubles. J'en aurai pleuré de joie quand les matous ont décidé qu'une partie de la faute était leur et que donc une putain de partie de l'amende allait être oubliée et qu'une autre partie pouvait être rachetée en allant piquer un vaisseau à la résistance. Et encore, j'ai pas fini loin de sucer des queues à la chaîne jusqu'à avoir un tapis sur la langue ! Donc ça y est, tu la remets l'anecdote ? Bein y'avait un horusien qui avait réussi à se faire la malle. Je l'avais à moitié cuit et tu sais, pour moi, la cuisson de la volaille -ou du cochon- c'est quelque chose de très personnel. J'ai fini par le retrouver, mon poulet à demi rôti. Et devine ce qu'il m'a dit avant que je finisse le travail ? Hé bah que j'étais de mèche avec ce "Putain de petit enfoiré et féerelden de merde." je cite. Après quelques heures de torture, il m'épelait ton nom à l'envers, à l'endroit et même une lettre sur deux. Effort notable. Ca m'a bien fait rire et j'ai fini la cuisson. Donc pour résumer, tu n'as qu'à t'en prendre à toi-même si t'as perdu tes contacts et que tout le monde me prend pour ton mac. Je suis une chierie à tuer, tu aurais dû t'en douter. Voilà pourquoi tu es réduit à écouler ma merde pour faire tes putain de fins de mois."

Ban récupère la clé et vérifie le sac, chipotant sur les prix des objets que le Féerelden achète au rabais.


"Dis donc, tu m'encules là, fée clochette ! Bon, okay, le reste du sac, c'est pourri, -ça vaut bien un 700, mais on verra ça plus tard !- Mais tu essaies vraiment de me baiser sur le reste de la camelote ! Regarde, rien que la batte de base-ball, tu la laisses vieillir un an ou deux et tu peux facilement la revendre 2000 auprès d'un collectionneur. Je te parle même pas du zippo ! Il y a carrément la griffe dessus ! D'habitude, ce genre de merde, tu la démontes et tu revends chaque pièce magnifiquement facturée auprès des possesseurs, qui ont besoin d'une pièce de rechange originale. Mais là, le truc est fonctionnel, griffé, et en bon état ! Il sent presque pas la fumée ! En plus le numéro de série est largement visible. Pour les fanas, ça n'a pas de prix. C'est en exemplaire limité ces conneries ! Tiens, l'autre jour, un nimus-numisla- un, rhaaaaah, un CONNARD, là ! A payé 50 000 cris pour un putain de timbre. Et ce putain de truc BRULE les timbres. Ca vaut forcément plus cher ! Bon, pas 50 000, on est d'accord, mais même pas 3000 par lui-même ? Foutaises ! Et t'es aveugle ou tu te paies ma tronche ? Regarde le colt ! C'est une version originale modifiée ! Son dernier propriétaire mériterait des baffes pour l'avoir laissé dans cet état ! T'inquiète, il a eu ce qu'il mérite. En double. Quoi, t'as besoin que je t'explique ? Chaque pièce a été moulée à la main par un putain d'artisan. Je te parle pas de ces saloperies de gourdins produits par les usines, je te parle d'une putain d'oeuvre d'art ! Démonte la crosse, si il y a une signature sur la langue en métal, il y a un putain de putain de paquet de thunes à se faire. Pas autant qu'avec le zippo, mais l'affaire sera plus facile à trouver. Et me parle pas du B.H ! Parce qu'elle a l'oeil ma comparse. Avec ce truc, tu peux faire planer n'importe quelle bestiole de cette foutue galaxie et la tenir accro à vie. Le cerveau d'un gars s'est suicidé de son propre chef plutôt que de subir un traitement pour se débarrasser de la dépendance ! Si tu la vend petit bout par petit bout, alors le tout peut te revenir terriblement cher. Bon, t'auras ruiné la vie de pas mal de gars, mais on s'en fout. Et va pas me dire que la drogue te dégoûte. Et putain, tu sous-évalue carrément le reste, le poing américain en or, le médiator, le portable, tout ça est facile à fourguer et tu peux en plus revendre les infos sur le portable ! Et ne me parle même pas des fioles de poison. Un coup de fil elles sont écoulée avec une marge de malade. Et je sais que t'es pas pressé, fée clochette. 5000 pour le tout. Plus 700 pour le sac."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Klov4] Hangar 234a

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum